Bisquine de Cancale – Bateau de pêche à voile

Maquette de Bisquine de Cancale – Bateau de pêche à voile

La Bisquine, à l’origine Basque, biscayenne (du golfe de Biscaye), devient bisquine au milieu du XIXe siècle quand elle se répand en Bretagne Nord. La construction de la bisquine de Cancale a démarré en 1843.
Au début du XXe siècle, 200 à 300 bisquines naviguaient dans la baie. Dans les années 1940, les patrons ont peu à peu abandonné les bateaux à voiles.
La bisquine de Cancale est un classique des bateaux de travail, magnifique voilier que l’on peut admirer dans tous les rassemblements. 

Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche

La bisquine Cancalaise, ici au large de Saint-Malo

Les plans et les photos

sont nombreux et permettent la réalisation de ce bateau sans grands problèmes, si ce n’est le réglage et l’équilibre des voiles.
Il est nécessaire de bien observer les équipements spécifiques des bisquines, comme les « ouinches ».

Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
La Cancalaise participe aux festivals maritimes et à des régates sur la côte atlantique

Les bisquines sont majestueuses.

Pour qui a la chance d’en croiser une en mer, ce sera une image inoubliable.
Ces bateaux puissants étaient armés à la drague des huîtres, mais aussi des praires et pouvaient aussi chaluter.

Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
Le grand mât, et parfois le mât de misaine, peuvent porter un hunier volant
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
La Cancalaise est la reconstitution authentique…
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
de la bisquine La Perle (1905)…
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
dont les plans furent relevés sur l’épave…
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
en 1958 par Jean Le Bot
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
Gréement de Lougre, grand foc sur bout-dehors, misaine très avancée
Maquette de Bisquine de Cancale - Bateau de pêche
grand mât à peu près au centre et tape-cul sur une queue de malet
Voir et/ou laisser un commentaire

3 Commentaires

  1. Bernard

    Oui, elles sont toutes merveilleuses.
    Re bravo

    Réponse
  2. Bruno

    Bonjour c’est Bruno,

    Je ne savais pas sur laquelle de tes maquettes j’allais laisser un message
    tellement elles sont toutes plus incroyables les unes que les autres !

    Alors du coup j’ai jeté mon dévolu sur La Bisquine de Cancale
    car j’y allais en vacances quand j’étais petit.

    Merci

    Réponse
    • Jipiti

      La bisquine est un bon choix !

      Réponse

Laissez une réponse à Jipiti Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maquettes à découvrir

Altaïr

Construite en 1931, Altaïr, goélette franche de 39,20 mètres, est une des dernières réalisations de William Fife III et une de ses rares goélettes.

Marmara, le Dragon TUR 2

construit en polyester, en 1996 par le chantier Petticrows, à Burnham-on-Crouch, près de l’embouchure de la Tamise. Son port d’attache est Douarnenez, et il participe régulièrement au Grand Prix Guyader.

Vedette d’officiers

Une vedette d’officiers est un canot à moteur, mis à l’eau depuis un bâtiment de la Marine Nationale, qui sert entre autre à amener à terre le personnel lors des mouillages en rade

Tofinou 7

Le Tofinou 7 est un dériveur lesté au faible franc bord, aux lignes des années 30, qui permet de naviguer seul, en toute confiance, et sereinement en famille

Pen Duick

est un voilier construit en Irlande en 1898, d’après les plans de William Fife III. En 1938, Guy Tabarly, le père d’Éric, découvre le bateau dans un bras mort de la Loire et l’achète

Tuiga

construit en 1909 par le chantier naval William Fife. En 1995, le prince Albert de Monaco, président du Yacht Club de Monaco, fait racheter la coque en ruine de Tuiga qui a fait l’objet d’une rénovation intégrale

Mariette

est une goélette aurique, conçue et construite en 1915 par l’architecte naval américain Nathanael Herreshoff. Elle a désormais Antibes comme port d’attache et bat pavillon français

Lady Maud

est un cotre aurique avec mât de flèche, construit en 1907 et appartenant à Gérard d’Aboville depuis 1971. Le célèbre navigateur et rameur l’a soigneusement restauré, avec l’aide de quelques professionnels

Partridge

construit en 1885 est un des plus vieux yachts qui naviguent aujourd’hui. Remis à l’eau en 1997, il a de nouveau été restauré en 2004-2005 et participe aux régates de yachts classiques en Méditerranée

Endeavour

est un voilier de la classe J qui porte le numéro J K 4. Il fut construit en 1934, pour le compte de Thomas Sopwith, qui le destinait à être un challenger de la Coupe de l’America

Solveig, le Requin bleu

Ce n’est pas un bateau, c’est une histoire, qui dure depuis 50 ans ! 6 fois vainqueur du National (70-76-77-90-93-94), et encore vainqueur de la Noirmoutier Classic 2017

Ranger

est un monocoque de Classe J. Il fut le dernier de cette classe à être mis en chantier pour participer à la Coupe de l’América, après les victoires d’Enterprise et Rainbow

NY 40

Le NY40 est un sloop aurique, conçu pour répondre au cahier des charges du New York Yacht Club. Quatorze exemplaires ont été construits, dont Rowdy qui navigue aujourd’hui en Méditerranée

Melges 24

Révolutionnaire ! le Melges 24 (7,52 m), un monocoque conçu en 1995 par Buddy Melges bénéficie des dernières avancées technologiques

Le Renard

était un voilier du XIXe siècle, de type cotre à hunier. Il fut le dernier navire armé pour la course par le corsaire malouin Robert Surcouf

Takouna, un Corsaire

Le Corsaire est un petit croiseur monotype, dessiné en 1954 par Jean-Jacques Herbulot, architecte et navigateur, pour le Centre Nautique des Glénans

Le Dragon de Gilles

Le Kaapdjuiin a été mon Dragon, puis celui de Gilles, et nous avons écumé ensemble la côte de Granit Rose. Je lui ai fait « un Dragon » différent, avec un pont verni

Bisquine de Cancale – Bateau de pêche à voile

La bisquine de Cancale est un classique des bateaux de travail, magnifique voilier que l’on peut admirer dans tous les rassemblements

Bisquine de Granville – Bateau de pêche à voile

La bisquine est un bateau de pêche typique de la baie du Mont Saint Michel, jusque dans les années 40, avant l’ apparition du moteur

Pen Duick VI

est un ketch en aluminium de 22 mètres d’Éric Tabarly, dessiné par André Mauric pour la Whitbread de 1973-74. Deux démâtages l’empêchèrent de montrer son potentiel dans cette épreuve

Des Dragon

Mes maquettes de Dragon sont à l’échelle 1/12. Cela permet de restituer tous les détails sur une maquette statique de 72 cm

Des Requin

J’ai fait plusieurs maquettes de ce bateau. Je vous présente quelques unes de mes réalisations, de toutes les couleurs, en bois ou en plastique

Gipsy Moth IV

Le 27 août 1966, Francis Chichester part sur le ketch Gipsy Moth IV, de Plymouth où il revient 266 jours plus tard le 28 mai 1967, ayant fait le tour du monde avec une seule escale à Sydney

L’Etap 28 Lenaïg II

C’est un bateau à bord duquel j’ai navigué et qui appartient à un ami. Sans enthousiasme au début, je me suis pris au jeu, car j’ai voulu respecter le moindre détail, jusqu’à la couleur des banettes !

Pen Duick III

construit en 1967 pour Éric Tabarly au chantier de la Perrière à Lorient, a remporté cette même année, Sydney-Hobart, et quasiment toutes les courses du RORC, dont la Morgan, la Channel et le Fastnet

Pen Duick II

En 1963, tout frais libéré de la Marine, je me suis acheté un Caneton et la voile devenait mon centre d’intérêt. On parlait déjà d’Éric Tabarly, et qu’avec Gilles Costantini il préparait une extrapolation de Tarann

La Belle Poule

est une goélette à hunier. Elle sert à l’entraînement des futurs chefs de quart passerelle de la Marine Nationale, avec son sister-ship l’Étoile

Langoustier En père peinard – Bateau de pêche à voile

langoustier dessiné en 1935 par André Bénéteau, à Saint Gilles Croix de Vie. N’ayant aucun plan, je suis allé à Douarnenez photographier l’épave de En père peinard et prendre les mesures.

Muscadet

Le Muscadet est un croiseur côtier dessiné par Philippe Harlé en 1963 et reste l’emblème de la plaisance des années 60. Il reste indémodable, même s’il n’est plus produit depuis 1979.

Bélouga

Dessiné en 1943 par Eugène Cornu à la demande de Jacques Lebrun du Cercle de la Voile de Paris, le Bélouga a été construit à plus de 1000 exemplaires

Sloop ostréicole du Perthuis – Bateau de pêche à voile

est définitivement entré dans le patrimoine de la ville de La Tremblade. Rebaptisé au passage Espiègle – Port de La Tremblade, il navigue en toutes circonstances aux couleurs de la Ville

Chaloupe sardinière de Douarnenez – Bateau de pêche à voile

Telenn Mor, première réplique d’un bateau de travail en France, est devenue, au fil du temps, l’un des symboles de Douarnenez qui a compté jusqu’à 900 unités de ce type, toutes disparues aujourd’hui

Thonier – Bateau de pêche à voile

Le thonier dundee, acquiert en 1905 sa forme caractéristique, dite « à cul plat », et sera, jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le symbole de la pêche à voile

Sinago du Morbihan – Bateau de pêche à voile

Le Sinago est un petit bateau à voile, caractéristique du port de Séné, près de Vannes. Gréé en chaloupe à voile au tiers, utilisé jusqu’au début du XXe siècle pour la pêche dans le golfe du Morbihan