Takouna, un Corsaire

Maquette de Corsaire – Bateau de plaisance – Croiseur côtier
Le Corsaire est un petit croiseur monotype, dessiné en 1954 par Jean-Jacques Herbulot, architecte et navigateur, pour le Centre Nautique des Glénans.
Le succès de ce petit croiseur est immédiat. Sa conception simple et peu onéreuse. Il est tractable par une voiture moyenne et sa mise à l’eau, même sans moyens mécaniques est relativement aisée.
Le Corsaire a immédiatement séduit des propriétaires de dériveurs, et la régate a suivi !
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier

Armel Le Cléac’h, à bord de son Muskrat VIII, au pied du phare de l’île Noire, lors du National 2014 à Carantec – crédit photo Polo

La maquette ?

Il arrive fréquemment que les voileux aiment contempler la maquette du bateau de leurs débuts !
J’ai pu avoir les plans diffusés par la revue MRB, qui proposait une version « JOG », quillard que j’ai transformée en dériveur, la version la plus diffusée en Bretagne et plus particulièrement du côté de la baie de Morlaix.
D’où les observations amicales, transmises par un amoureux du Corsaire :
– le pataras n’existe que sur le Corsaire JOG (quillard)
– ce dernier a un plan de voilure différent (http://www.ascorsaire.fr/le-bateau/caracteristiques/ )
– le carreau (épais et solide) ne se trouve aussi que sur le JOG
– le safran des Corsaire n’est pas droit et n’est pas relevable

Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Maquette d’un corsaire qui naviguait en rade de Brest
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Dérive réglée pour le petit largue, il faudrait choquer les voiles !

Vue d’ensemble de la maquette au 1/10

Et, de bouche à oreille, ce bateau m’a été demandé plusieurs fois, toujours agréable à réaliser.

Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Vue globale du pont, rails d’écoute de foc
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Balcon avant
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Détail cockpit, barre d’écoute, winchs et taquets coinceurs
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Tableau arrière, chaise moteur, safran
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Le puit de dérive permet de baisser complètement la dérive
Maquette de Corsaire - Bateau de plaisance - Croiseur côtier
Tête de mât

Construction de la maquette du Corsaire

La réalisation de la maquette est relativement simple. Les petites difficultés viendront dans la fabrication du mât et de la bôme qui devront être creux.
L’accastillage était de marque « ERMAT », assez facile à reproduire au 1/10, avec un outillage adéquat.

Voir et/ou laisser un commentaire

4 Commentaires

  1. Anibal08

    Très très beau travail.
    Félicitations

    Réponse
  2. Galligani

    Très belle réalisation. Je vais réaliser cette maquette d’après un plan de bateau modèle et je souhaiterais aménager l’intérieur. Auriez-vous des photos ou doc de l’aménagement intérieur qui m’aideraient ? svp
    Cordialement

    Réponse
  3. Polo

    Eh ben, elles méritent d’être vues ces maquettes !
    J’imagine le nombre d’heures passées pour leur réalisation.
    En tous cas, un grand bravo pour ce travail d’artiste.
    J’ajoute aussitôt ce blog dans mes favoris !

    Réponse
  4. Jacques Levy, président de l'AS Corsaire

    Bonjour.

    Je viens de voir votre blog, c’est magnifique !

    Le Corsaire Takouna est remarquable de réalisme.

    Quelques toutes petites critiques cependant (« qui aime bien châtie bien »…) :
    – le pataras n’existe que sur le Corsaire JOG (quillard); ce dernier a un plan de voilure différent (http://www.ascorsaire.fr/le-bateau/caracteristiques/ ).
    – le carreau (épais et solide) ne se trouve aussi que sur le JOG.
    – le safran des Corsaire n’est pas droit et n’est pas relevable, ce qui semble être le cas sur cette maquette.

    A noter : un Corsaire JOG navigant vient d’être construit par un maquettiste membre de l’AS Corsaire dont il nous a fait partager sa construction sur notre forum. Il doit publier ses travaux dans une revue spécialisée.

    Quant aux belles photos de Polo, il est habituellement d’accord pour une utilisation à condition que son nom soit cité et que la demande lui en soit faite.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Maquettes à découvrir

Altaïr

Altaïr, goélette franche de 39,20 mètres, est une des dernières réalisations de William Fife III et une de ses rares goélettes. Conçue et construite en 1931, au chantier de Fairlie en Écosse, elle appartient depuis 2005 à Joe Pytka, acteur et réalisateur Hollywoodien, et navigue surtout en Méditerranée où elle participe aux régates estivales et en mer des Caraïbes durant l’hiver.

Marmara, le Dragon TUR 2

construit en polyester, en 1996 par le chantier Petticrows, à Burnham-on-Crouch, près de l’embouchure de la Tamise. Son port d’attache est Douarnenez, et il participe régulièrement au au Grand Prix Guyader.

Vedette d’officiers

Une vedette d’officiers est un canot à moteur faisant partie de la drome, c’est à dire de l’armement annexe des bateaux de la Marine Nationale d’un certain tonnage. Elle est mise à l’eau depuis le bâtiment et sert entre autre à amener à terre le personnel lors des mouillages en rade.

Tofinou 7

Le Tofinou 7 est un dériveur lesté au faible franc bord, habillé de teck et d’acajou verni. Il séduit par la beauté et l’harmonie de ses lignes des années 30. Tout a été étudié pour permettre de naviguer seul, en toute confiance, et sereinement en famille

Pen Duick

est un voilier construit en Irlande en 1898, d’après les plans d’un architecte écossais de grande renommée, William Fife III. En 1938, Guy Tabarly, le père d’Éric, découvre le bateau dans un bras mort de la Loire et l’achète

Tuiga

construit en 1909 par le chantier naval William Fife. En 1995, le prince Albert de Monaco, président du Yacht Club de Monaco, fait racheter la coque en ruine de Tuiga qui a fait l’objet d’une rénovation intégrale

Mariette

est une goélette aurique, conçue et construite en 1915 par l’architecte naval américain Nathanael Herreshoff. Elle a désormais Antibes comme port d’attache et bat pavillon français

Lady Maud

est un cotre aurique avec mât de flèche, construit en 1907 et appartenant à Gérard d’Aboville depuis 1971. Le célèbre navigateur et rameur l’a soigneusement restauré, avec l’aide de quelques professionnels

Partridge

a été construit en 1885, ce qui en fait un des plus vieux yachts qui naviguent aujourd’hui. Remis à l’eau en 1997, il navigue maintenant en Méditerranée, a de nouveau été restauré en 2004-2005. Il participe aux régates de yachts classiques

Endeavour

est un voilier de la classe J qui porte le numéro J K 4. Il fut construit en 1934, pour le compte de Thomas Sopwith, qui le destinait à être un challenger de la Coupe de l’America

Solveig, le Requin bleu

Ce n’est pas un bateau, c’est une histoire, qui dure depuis 50 ans ! 6 fois vainqueur du National (70-76-77-90-93-94), et encore vainqueur de la Noirmoutier Classic 2017

Ranger

est un monocoque de Classe J. Il fut le dernier de cette classe à être mis en chantier pour participer à la Coupe de l’América, après les victoires d’Enterprise et Rainbow

NY 40

Le NY40, New York Yacht Club 40, est un sloop aurique, spécialement conçu pour répondre au cahier des charges de ce club. Quatorze exemplaires de ce voilier ont été construits, dont ROWDY qui navigue aujourd’hui en Méditerranée

Melges 24

Révolutionnaire ! le Melges 24 (7,52 m), un monocoque conçu en 1995 par Buddy Melges bénéficie des dernières avancées technologiques

Le Renard

était un voilier du XIXe siècle, de type cotre à hunier. Il fut le dernier navire armé pour la course par le corsaire malouin Robert Surcouf

Takouna, un Corsaire

Le Corsaire est un petit croiseur monotype, dessiné en 1954 par Jean-Jacques Herbulot, architecte et navigateur, pour le Centre Nautique des Glénans

Le Dragon de Gilles

Le Kaapdjuiin a été mon Dragon, puis celui de Gilles, et nous avons écumé ensemble la côte de Granit Rose. Je lui ai fait « un Dragon » différent, avec un pont verni

Bisquine de Cancale

La bisquine de Cancale est un classique des bateaux de travail, magnifique voilier que l’on peut admirer dans tous les rassemblements

Bisquine de Granville

La bisquine est un bateau de pêche typique de la baie du Mont Saint Michel, jusque dans les années 40, avant l’ apparition du moteur

Pen Duick VI

est un ketch en aluminium de 22 mètres, dessiné en 1973 par André Mauric pour Éric Tabarly. Lors de la Whitbread (course autour du monde en équipage), il subit deux démâtages qui l’empêchèrent de montrer son potentiel dans cette épreuve

Des Dragon

Mes maquettes de Dragon sont à l’échelle 1/12. Cela permet de restituer tous les détails sur une maquette statique de 72 cm

Des Requin

J’ai fait plusieurs maquettes de ce bateau. Je vous présente quelques unes de mes réalisations, de toutes les couleurs, en bois ou en plastique

Gipsy Moth IV

Le 27 août 1966, Francis Chichester part sur le ketch Gipsy Moth IV, de Plymouth où il revient 266 jours plus tard le 28 mai 1967, ayant fait le tour du monde avec une seule escale à Sydney

L’Etap 28 Lenaïg II

J’ai fait cette maquette à la demande d’un ami, sans enthousiasme particulier au début. Et au fur et à mesure de l’avancement, l’intérêt pour la maquette va grandissant, car pour quelqu’un qui veut la maquette de « son » bateau dans son salon, il est primordial de respecter l’exactitude de tous les détails

Pen Duick III

est un voilier de 17,45, construit en 1967 pour Éric Tabarly au chantier de la Perrière à Lorient. Il a remporté la célèbre course Sydney-Hobart en 1967, ainsi que quasiment toutes les courses du RORC, en particulier la Morgan cup, la Channel Race et la célèbre Fastnet Race

Pen Duick II

En 1963, tout frais libéré de la Marine, je me suis acheté un Caneton et la voile devenait mon centre d’intérêt. On parlait déjà d’Éric Tabarly, et qu’avec Gilles Costantini il préparait une extrapolation de TARANN

La Belle Poule

est une goélette à hunier. Elle sert à l’entraînement des futurs chefs de quart passerelle de la Marine Nationale, avec son sister-ship l’Étoile

Langoustier En père peinard

langoustier dessiné en 1935 par André Bénéteau, à Saint Gilles Croix de Vie. N’ayant aucun plan, je suis allé à Douarnenez photographier l’épave de En père peinard et prendre les mesures.

Muscadet

Le Muscadet est un croiseur côtier dessiné par Philippe Harlé en 1963 et reste l’emblème de la plaisance des années 60. Il reste indémodable, même s’il n’est plus produit depuis 1979.

Bélouga

Dessiné en 1943 par Eugène Cornu à la demande de Jacques Lebrun du Cercle de la Voile de Paris, le Bélouga a été construit à plus de 1000 exemplaires

Sloop ostréicole de la Tremblade

est définitivement entré dans le patrimoine de la ville de La Tremblade. Rebaptisé au passage Espiègle – Port de La Tremblade, comme inscrit en toutes lettres sur sa grand-voile, il va désormais naviguer en toutes circonstances aux couleurs de la Ville

Chaloupe sardinière de Douarnenez

Telenn Mor, première réplique d’un bateau de travail en France, est devenue, au fil du temps, l’un des symboles de Douarnenez qui a compté jusqu’à 900 unités de ce type, toutes disparues aujourd’hui

Des thoniers

Le thonier dundee, acquiert en 1905 sa forme caractéristique, dite « à cul plat », et sera, jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le symbole de la pêche à voile . Après guerre, la motorisation va vite s’imposer et envoyer au cimetière maritime ces élégants voiliers

Des Sinagos du Morbihan

Le Sinago est un petit bateau à voile, caractéristique du port de Séné, près de Vannes. Gréé en chaloupe à voile au tiers, utilisé jusqu’au début du XXè siècle pour la pêche dans le golfe du Morbihan